J’ai eu plusieurs fois l’occasion de m’exprimer sur la crise sanitaire que nous traversons, au travers des sollicitations d’interview notamment, mais aussi de points de vue personnels, exprimés sur ma page Facebook. Nous renouvelons toute notre compassion pour les victimes et leurs proches ainsi que toute notre admiration et nos remerciements à celles et ceux qui ont pris des risques, pour sauver et pour que nous continuions à vivre.

La vie démocratique, interrompue par la crise sanitaire et le confinement, doit maintenant reprendre son cours. Le second tour sera organisé le dimanche 28 juin 2020 avec des mesures de protection sanitaire très importantes.

Nous avons mené une belle campagne. Nous en sommes fiers, mais nous arrivons en quatrième position. Décrocher notre ticket pour le second tour nous permet d’y jouer un rôle, de continuer à défendre nos idées. Compte tenu de la situation, disons-le clairement, il fait même peser sur nos épaules une très lourde responsabilité. Les trois autres listes sont toutes en mesure de l’emporter.

Nous avons toujours travaillé dans un esprit d’ouverture et nous conservons cet état d’esprit. Nous pensons pouvoir apporter nos compétences, nos visions en matière économique et de dynamisation de notre centre ville. Cette spécificité a été largement reconnue. Nous sommes tout à fait disposés à les mettre à disposition dans un esprit constructif. Faire de la politique consiste souvent à savoir trouver des compromis sains, à rassembler, à rechercher des consensus.

Par ailleurs, la crise sanitaire que nous traversons a mis un peu plus l’accent sur la nécessité du rassemblement, des coopérations, de l’engagement de chacun à la disposition des autres. La crise économique dans laquelle nous sommes entrés touchera lourdement notre territoire, déjà très fragile. Le Gouvernement, et l’Europe sans doute, débloqueront des moyens. Mais il faudra des compétences et une volonté ferme, que nous n’avons guère observées jusque là. Il faudra aussi de la rigueur financière au niveau de la Communauté d’Agglomération (puisque c’est elle qui dispose des compétences économiques), en rupture claire avec les graves dérives constatées ces deux dernières années. Nous pensons, sur ces deux points, avoir présenté une plus grande expertise et des propositions nettement plus crédibles.

C’est donc nécessairement sur la base de l’un, ou plusieurs d’ailleurs, des programmes arrivés devant nous qu’une alliance pourra se construire. Nous pourrons leur apporter un complément de compétences au profit de notre territoire.

Nous avons entendu la fermeture, très rapide, à toute union, exprimée au soir du premier tour par Mme Fournier. Mais nous pensons que la surprise marquée, à ce titre, par nombre de ses électrices et électeurs et les exigences nouvelles nées de la crise ont pu infléchir cette position. Il nous semble par ailleurs pouvoir apporter, au volet économique de son programme, notre expertise.

Nous avons plusieurs fois relevé les points de convergence avec la liste conduite par Mme Bourdier,  et entendu, en particulier, leurs exigences sociales mais aussi, leur sensibilité aux nécessités économiques.

Quant à la liste Guéret 2020, personne ne saurait raisonnablement envisager une alliance, tant nous avons dénoncé et démontré la malhonnêteté de sa tête de liste.

Les résultats du premier tour, l’intérêt d’une mise en commun des compétences respectives de chaque liste, renforcé par la crise et la posture d’ouverture que nous avons, sans discontinuer, affichés durant la compagne, nous conduisent donc à privilégier le choix d’une fusion avec une ou deux autres listes. Notre porte restera ouverte, jusqu’à la date limite de dépôt des candidatures pour ce second tour.

Néanmoins, si aucune fusion n’est possible, dans le respect des électeurs et électrices de chaque liste, nous nous maintiendrons.

Nous nous maintiendrons parce que cela nous permettra d’être présents dans les exécutifs municipaux et communautaires et d’y apporter notre contribution.

Nous nous maintiendrons parce que cela nous permettra d’exercer un meilleur contrôle des décisions qui seront prises et de vous en informer durant le prochain mandat.

Nous nous maintiendrons parce que cela nous apportera un complément de compétences dans l’exercice éventuel de futures responsabilités.

Nous nous maintiendrons parce que nous avons encore beaucoup d’idées à proposer qui, durant le second tour, nous démarquerons à nouveau clairement des autres listes.

Nous nous maintiendrons parce que nous avons encore des mensonges et manipulations d’informations à dénoncer.

Mais surtout, nous nous maintiendrons par respect de celles et ceux qui nous ont donné, par leur vote du 15 mars, mandat pour porter le plus loin possible nos idées et donc leur voix… sans oublier les abstentionnistes qui nous rejoindront.

Share This