Une ville grise, trop minérale : tel est souvent le constat fait par les nouveaux arrivants ou les gens de passage à Guéret. Mais, en quelques minutes on peut sortir de Guéret et se retrouver en pleine nature me direz-vous. C’est exact. Cependant, avec le réchauffement climatique, une ville aux façades en pierres devient un véritable accumulateur de chaleur en été et difficilement supportable en cas de canicule.

Pour rendre la ville plus agréable en journée et les nuits plus fraîches en été, nous proposons de planter des arbres d’espèces adaptées dont l’ombrage sera bénéfique pour tous. Nous pourrions aussi étendre l’opération façades pour favoriser les façades végétales. Elles présentent un intérêt pour éviter la restitution de chaleur, mais aussi pour favoriser la biodiversité. Il en existe déjà quelques unes dans Guéret, sur l’initiative de particuliers. Outres l’aspect « verdure », elles hébergent des insectes et des oiseaux y nichent. On peut ainsi retrouver des papillons, des rouge-gorges, des mésanges, des moineaux et autres tourterelles en centre-ville.

Chaque investissement doit être envisagé sur les plans de l’économie, de l’attractivité, de la gestion rigoureuse des moyens financiers et aussi de l’écologie. A Limoges par exemple, le nouveau parking de l’hôpital a été réalisé avec une structure métallique et des façades prévues pour accueillir des plantes grimpantes. Les halles d’Avignon ont façade végétale qui est considérée comme une oeuvre d’art qui évolue au fil des saisons et des années.

Share This